Ateliers
d'écriture

Etat-Major_1888_Aubervilliers2

Tout autour du centre-ville d’Auber, il y a une fontaine, des fleurs, un palmier, des arbres, des poteaux, la banque LCL, un Look Optic, un restaurant « le Périgord », un hôtel, des vélos, un bar-loto-tabac,une brasserie-café, un bar « le Centre »,  un homme bourré qui hurle, des motos, une boulangerie, un Optical, un Lucky lunch, Bouygues immobilier, un taxiphone, l’Oriental market, le restaurant Akdeniz, Auber Hair style, l’A S Chicken, la police municipale, des grues, la pharmacie, un serrurier, des voitures, les Pizzas du monde, Bricorama, une lumière, un bus, O’Tacos, un salon de coiffure, un salon de thé, coiffures Messieurs, des poubelles, les délices de Tunis, les délices d’Auber, une boucherie, un coiffeur hommes, Croustipoulet, l’Incroyable Prince, un garage qui s’ouvre, une Alliance vie, @photo, la laverie Pacific, l’Art the table, un centre de bronzage, des cigarettes par terre, une grille d’égouts,  le bus 512 Front populaire, il y des vitres cassées, une canette Heineken laissée au sol, un camion, un bus avec un panneau publicitaire, des sapins de Noël, une dame, elle a fait tomber son caddy, un camion de poubelles, une voiture électrique, une sandwicherie, un resto avec des plats sénégalais, la ligne 12 en chantier et une future station de métro, la poste, Primagaz, une agence Orpi, un centre de beauté indien, un parking privé, des décorations de Noël, beaucoup d’affiches, un puma en argent, un garage automatique, un centre dentaire, du carrelage en débris, de la peinture jaune, un bar « Les Myrtilles », Espace Phone, Mondial phone, une église, le » Bienvenu » c’est un grec, Pizzeria « le Saint-Emilion, Décès-Services funéraires ; Studio Z ; une menuiserie, un salon afro-européen ; « Éclair Pressing » ; Brasserie « la Marmite » ; Western Union, une porte rose fushia, un jardin privé, un KFC ; L’hôtel « la planète bleue » ; le « soleil coiffure » ; la maison des langues et de la culture ; une pâtisserie ; le lycée Jean-Pierre Timbaud, l’Optique Daniel ; des travaux ; des branches d’épineux ; la rue André Karman à l’ancienne rue de la goutte d’or ; une femme et sa poussette ; un cabinet vétérinaire ; un garage ; un tabac ; une boîte aux lettres ; le bus 150 ; MMA ; le café « L’entracte », un restaurant asiatique ; Telem assurance ; une pub Guerlain ; des tags ; une station essence Total ; Trimétal ; un homme en béquille, il a failli tomber ; l’école Anne Sylvestre ; la Foire savoir-faire ; une ruche d’abeilles ; une dame , elle se gratte l’oreille ; des élèves dans la rue ; un monsieur, il nous regarde dans les yeux ; un bus collé-serré ; deux vieilles ; Repassage Retoucherie 06 95… ; Le temps de Line ; une école juive ; une piscine ; un bar « Le Palmier », menu 11 euros ; Boulangerie « Le Royal » ; l’avenue de la République ; « Le croissant doré » ; un restaurant Halal ; une auto-école ; Un Roumain ; Giga store ; une librairie « le temps de lire » ; un parking réservé ; des appartements en travaux ; Tabac « Le Celtique » ; un magasin de fruits et légumes ; une usine fermée ; des arbres sans feuille ; un bar « le pile ou face » ; un restaurant fast-food ; Lycamobile ; une pharmacie ; Rue des cités ; un laboratoire de biologie médicale ; une dame entre au Bollywood Beauty lounge ; Tombouctou ; « Le poulet d’or » ; Bar de l’Europe ; un magasin d’électro-ménager ; Coiffure mixte : hommes et femmes ; Le Franprix ; un magasin de vêtements musulmans ; Satel’Hits ; un restaurant gourmet ; Hôpital « La Roseraie » ; Urgence/Maternité ; Vision Express ; IPhone 11 ; Deux dames discutent avec un parapluie ; un monsieur manteau noir sur une trottinette ; une dame voilée avec deux enfants ; Le Milénium ; la chaussée ; Un chien dans une renault ; des pigeons ; Bus Pierrefite/Stains ; Louis Vuitton ; Sabahoriental ; Pizza/Kebab ; Rue Bernard-et-Mazoyer ; Défense de stationner ; Bus 249 ; Boucherie Halal ; Location de robes ; Bus Saint Denis 170 RER ; La rue des écoles ; Un monsieur avec grand bonnet ; une petite fille avec un sac Miraculous ;

 

 Grégory : – J’ai vu des chats, j’ai vu de la pluie, j’ai vu des voitures. J’ai vu des bus. J’ai vu des gens, des gens qui faisaient des travaux, j’ai vu la boulangerie, un restaurant qui n’était pas encore ouvert, j’ai vu des scooters.

Débora : – J’ai vu un chien qui était tout seul, j’ai vu des personnes, des petits enfants, des oiseaux, des bus, des voitures, des motos et beaucoup d’autres choses.

Ali : – J’ai vu qu’il pleuvait, j’ai vu une affiche, j’ai vu Solène, j’ai vu une bagarre, j’ai vu des personnes, j’ai vu un surveillant qui rentrait au collège, j’ai vu des personnes dans le parc.

Anaïs : – J’ai vu Liony, Célina, Ali, Anaïs, Sonia et Stella. On les attendait à côté du Franprix pour voir s’ils avaient acheté des bonbons.

Ibrahim : – Ce matin, quand je me suis levée, j’ai vu des personnes qui se battaient en pleine rue.

Aminata : – J’ai vu que j’étais en retard. J’ai vu que mon sac était trop lourd pour moi. J’ai vu sur la route un magnifique couple de chien de race ; le mâle était un berger allemand et la femelle, un labrador. J’ai vu une limousine suivie d’autres voitures pour fêter un mariage

Rayan Hamel : – J’ai entendu Ali raconter sa vie, j’ai vu Sonia danser.

Liony : – J’ai vu des licornes de toutes les couleurs puis ma mère m’a réveillée pour aller en cours.

Rayan Remili : – J’ai vu un copain au loin, j’ai marché vers lui, j’ai marché avec lui jusqu’au collège.

J’ai vu un bus passer

J’ai vu un arbre cassé dans le chemin que je prends à Vallès

Ahsan : -J’ai vu que j’avais froid puis j’ai vu deux gars se frapper, les policiers approcher puis je suis rentré dans le collège.

Kopihesan : – J’ai vu ma sœur pleurer

J’ai vu mon ascenseur se bloquer

En bas de chez moi, j’ai vu un clochard sauter sur des pigeons

Linzhi : – J’ai vu de l’herbe, j’ai entendu ma respiration, j’ai senti mon haleine, j’ai vu mes amis, j’ai entendu mes pas, j’ai senti de l’air, j’avance lentement

 

Thiziri : J’aime le basket, la nourriture, ma copine, mon téléphone, ma tablette, ma famille, l’Algérie, l’espagnol, la mode, la télé, le sport, le PSG, me laver, sortir, aller au cinéma, les sensations fortes, snapchat, tiktok, j’aima pas l’anglais, les brocolis, l’orage, les souris

Kamélia : J’aime bien faire de la pâtisserie, manger, coudre, faire des bêtises, je n’aime pas le sport, les maths, et surtout mon frère.

Mamadou : J’aime la play, les écrans, ma famille, manger, le foot.

Stella : j’aime sortir, j’aime beaucoup les fruits, j’aime voyager, l’histoire et la géographie

Célina : je n’aime pas les maths, je n’aime pas la technologie, je n’aime pas quand il pleut, je n’aime pas dormir trop tôt.

Jordie : J’aime le foot, j’aime dormir, j’aime manger.

Myriam : J’aime l’école, l’ordinateur, le portable, l’eau, le milk shake, les crêpes, le les vacances, les animaux

Solène: J’aime les jeux vidéos, Loup Chuck, Netflix, Assassination Classroom, Deadknot, Tokyo ghoul

Shaïma : Je n’aime pas la police

Je n’aime pas la politique

Abel : J’aime le foot, le sport, le Barsa

Sonia : Je n’aime pas la ratatouille

Je n’aime pas la stupidité des garçons

Je n’aime pas les riches parce que c’est pas moi

Je n’aime pas les maths

Imane : Je n’aime pas collectionner les timbres. Je n’aime pas les punitions. Je n’aime pas les serpents. J’aime manger. Je n’aime pas la pluie.

 

Un vol de quatre couleurs
par Grégory, Ahsan, Kopihesan, Linzhi

1- Monsieur, on m’a volé mon quatre couleurs.
2- Rendez-lui son quatre couleurs !
3- C’est lui, monsieur.
4- Qu’est-ce que tu racontes, toi !
5- Comme personne ne veut se dénoncer, je vais te fouiller !
6- Je savais que c’était toi qui avais mon stylo.
7- Ton carnet !

Les céréales avant le lait ou le lait avant les céréales ?
par Kamélia, Célina, Imane, Thiziri

Imane prend un bol de céréales sans le lait. Imane met ses céréales dans son bol, prend la brique de lait et…

Kamélia : Mais tu fais quoi ?

Kamélia balance la brique de lait.

Célina arrive et crie.

Célina : Qu’est-ce qui se passe ici !?

Kamélia : Mais regarde ce qu’elle a fait !

Elle crie. Célina s’approche du bol et d’Imane.

Célina : OH-MON-DIEU (elle beugue). Quoi ! Imane, tu es sûre que tu t’es bien réveillée ?

Imane : Bah oui pourquoi ?

Célina : Attends, tu mets le lait avant les céréales ou les céréales avant le lait ?

Imane : Bah les céréales avant le lait, logique.

Célina et Kamélia : C’est le lait avant les céréales ! (elles crient trois fois)

Imane : C’est les céréales avant le lait ! (deux fois)

Imane, Célina et Kamélia : THIZIRI !!!

Thiziri arrive.

Imane : Tu mets le lait avant les céréales ou les céréales avant le lait ?

Thiziri : Mais aucun des deux en fait ! Dans tous les cas, tu manges, tu mets les céréales et le lait.

Imane, Célina et Kamélia : OH-MA-GAD !!!

Thiziri : Ou on oublie les céréales et on prend une chocolatine…

Une descente de police
par Jordie, Mamadou, Abel, Ali

Policier 1 : Bonjour, contrôle de police.
Policier 2 : Mettez-vous sur le côté !
Accusé 1 : Monsieur, on n’a rien !
Accusé 2 : J’ai rien sur moi. Calmez-vous les gars !
Policier 1 : Oué, t’as un problème ?
Accusé 2 : Oué j’ai un problème, tu vas faire quoi ?
Accusé 1 : Calmez-vous, allez !

Un vol de quatre couleurs

par Shaïma, Débora, Aminata, Anaïs

 

Intello : Marie-Antoinette (Anaïs)

Voleuses : Shaïma et Aminata

La victime : Débora

 

Un mardi après-midi, les élèves entrent en cours de français.

 

La prof : Allez Shaïma et Aminata, dépêchez-vous, vous êtes en retard.

 

Shaïma et Aminata : Oui madame, on arrive.

 

La prof : Débora, est-ce que tu peux passer au tableau ?

 

Débora passe au tableau. Aminata et Shaïma volent ses quatre couleurs.

 

Débora : Madame, on m’a volé mes quatre couleurs !

 

La prof : Débora, calme-toi et assieds-toi.

 

Débora : Madame, c’est daille, je m’assois pas, on m’péta mes quatre couleurs et vous, vous voulez que je me calme, c’est daille.

 

Marie-Antoinette : Madame, c’est Shaïma et Aminata, je les ai vues !

 

Shaïma et Aminata : Tu mens ! Dis encore que c’est nous et tu vas voir !

 

Marie-Antoinette : Si, arrêtez de mentir !

 

La prof : Calmez-vous, les filles ! Vous allez régler ça chez la CPE.

 

Shaïma et Aminata : OK, on va chez la CPE, mais toi, wallah, dis que c’est nous et tu vas voir…

 

Elles font tomber les quatre couleurs.

 

La prof : C’était vous !

 

Elles partent en courant.

Une dispute entre frères

par Liony et Ibrahim

 

Liony : P*****, ça me fait ch*** !

Ibrahim : Qu’est-ce qu’il y a ?

Liony : Ecoute, tu vois, je suis là tranquille, je joue, elle m’dit “j’ai reçu ton bulletin, t’es privé de téléphone et de play !”.

Ibrahim : Et pourquoi t’as eu un mauvais bulletin ?

Liony : Bah à ton avis ? J’ai pas travaillé !

Ibrahim : Bah alors, c’est pas mon problème.

Liony : Mais toi, tu fais trop le gars modèle, tu veux que j’aille lui dire ce que tu fais quand elle est pas là ?

Ibrahim : Vas-y, dis. J’ai rien à me reprocher.

Liony : Tu crois que ça se voit pas ? Que j’ai pas vu ?

Ibrahim : Tu veux te battre, c’est ça ?

Liony : Vas-y viens je vais t’attraper.

 

Ils sortent en se courant après.

 

Un conflit entre soeurs
par Solène, Stella, Myriam, Sonia

Sonia : soeur méchante (grande soeur)

Stella : soeur méchante (grande soeur)

Solène : soeur victime (petite soeur)

Myriam : soeur aînée (la plus grande soeur)

Sonia : Ouais, j’ai hâte de regarder la série !

Stella : De ouf !

Solène passe entre Sonia et Stella. Sonia et Stella la poussent et elle tombe par terre.

Solène (crie) : Pourquoi vous m’avez poussée ! Je voulais juste aller dans ma chambre !

Stella : On s’en fout !

Sonia : De ouf !

Stella : T’avais qu’à pas passer entre nous !

Solène pleure et se relève.

Myriam arrive et frappe trois fois à la porte.

Stella et Sonia font exprès de tomber et se forcent à pleurer.

Myriam (crie) : Qu’est-ce qui se passe ici ? (Se tournant vers Solène) Pourquoi tu les as poussées ?

Solène (bougonne) : Mais c’est pas moi, c’est elles !

Myriam (crie) : Non ! Va dans ta chambre !

Solène part en pleurant et en claquant la porte.

Myriam suit Solène.

Sonia et Stella, une fois Myriam et Solène parties, se lèvent en rigolant.

Elles partent devant la télé.

Stella : Elle fait trop cé-grin, Solène.

Sonia : Elle fait que de pleurer, elle est chiante.

Stella : De ouf…

Pièce d’actualité “Trop d’inspiration dans le 93”, vue le vendredi 6 mars au théâtre de La Commune à Aubervilliers.

 

Solène

 

Le spectacle “Trop d’inspiration dans le 93” est dynamique, gai et amusant. Au début du spectacle, les danseurs dansaient chacun leur tour, au milieu ils se sont tous mis à danser et à raconter l’histoire du coupé décalé, et à expliquer comment la danse évoluait. A la fin, ils dansaient encore sur la scène et se sont présentés. A la fin de leurs présentations, ils nous ont invité à danser avec eux, c’était très divertissant et je me suis bien amusée même si je n’ai pas beaucoup dansé ! J’ai pu entendre pour la première fois l’histoire du coupé-décalé !

 

Imane

 

Le passage qui m’a le plus plu, c’est quand ils nous ont demandé de monter sur la scène. je vous invite à aller le voir car c’est énergique, joyeux et ambiançant !

 

Abel

 

Le spectacle était bien, les danseurs dansaient bien, ils étaient tous synchro. Le spectacle était plaisant à regarder. Au début, quand on est arrivé dans la salle, les lumières se sont éteintes et les danseurs ont commencé à danser. Après, les danseurs ont raconté l’histoire du coupé-décalé, Logobi, etc… Le passage qui m’a le plus plu est quand ils ont chanté différentes musiques. J’ai bien aimé la pièce, j’ai appris des choses, c’était bien.

 

Jordie

 

J’ai bien aimé la pièce, surtout le Logobi.

 

Sonia

 

Ils ont raconté des choses sur la danse, sur le Congo, sur le coupé-décalé. Le passage qui m’a plu, c’est au milieu car ils nous ont donné des informations sur le coupé-décalé au Congo et en Côte d’Ivoire. C’était bien car ils nous ont parlé des pays, comment ça s’est développé, c’est important de savoir des choses qui peuvent nous aider, d’apprendre… Et c’était cool, comment ils ont dansé !

 

Aminata

 

Le spectacle était très bien, c’étaient de jeunes danseurs type afro. Ils dansaient chacun leur tour. C’étaient des jeunes très talentueux, ils chantaient aussi très bien. Ils parlaient de la Frane et de la Côte d’Ivoire où est né le coupé-décalé.

 

Mamadou

 

Il y avait de l’ambiance et des bonnes musiques.

 

Rayan H.

 

J’ai aimé le spectacle, c’était passionnant et ils dansaient très bien. Le passage qui m’a plu est celui où ils font le logobi.

 

Ahsan

 

Mon passage préféré était quand ils se filmaient avec la caméra et ils faisaient différents types de visage. Le spectacle était dynamique, avec de l’énergie, et amusant.

 

Stella

 

Le spectacle était super, j’ai bien aimé car ça parlait de mon pays. Au début, ils étaient en train de danser en solo, ils se présentaient. Puis, pour approfondir notre connaissance, ils se présentaient avec une caméra. J’ai beaucoup aimé quand la fille avec les cheveux courts a dansé avec son partenaire.

 

Kamelia

 

Ce spectacle amène la joie et la bonne humeur. il y avait de l’ambiance et de la rigolade. Le spectacle parle de danse, de son développement et de ses débuts. Il parle de chanteurs africains. Ils dansent sur des musiques connues. Le passage qui m’a plu est quand ils dansent sur une musique de Yemi Alade (chanteuse que j’aime particulièrement bien), la musique se nomme Boum Boum (dans mes souvenirs). Si vous n’êtes pas très content, c’est un bon spectacle pour vous remonter le moral.

 

Shaïma

 

Au début ils sont entrés chacun leur tour, ils ont fait un pas de danse. Au milieu ils parlent du Congo, Côte d’Ivoire, Mali, et à la fin ils ont mis la musique à fond et ils ont dansé. Mon impression, c’est que quand ils sont entrés à l’intérieur de la scène, ils auraient pu dire leur prénom, et pas à la fin. J’ai bien aimé la fille, comment elle dansait, avec les cheveux blonds.

 

Ali

 

Au début, chacun son tour ils ont fait un pas. Puis ils se sont mis sur le côté après avoir fait leur pas. Ils se sont approchés et un des danseurs nous a raconté une histoire. Après l’histoire, ils se sont filmés. Juste après, l’un d’eaux est venu faire un freestyle. Après ce freestyle, une des danseuses a chanté du 4 Keus. Après avoir chanté, ils nous ont posé des questions sur des célébrités et ils ont dansé sur du NAZA MMM, et une danseuse a fait un freestyle sur du Rihanna. Puis ils nous ont dit : “Si vous voulez danser, descendez !”.

 

Débora

 

Au début du spectacle, chacun son tour fait sa danse. Quand ils ont fini, ils ont parlé de l’histoire de la danse en dansant. Au milieu, ils ont raconté l’histoire du coupé-décalé. A la fin ils nous ont invité à danser avec eux. Le passage qui m’a particulièrement plu, c’est quand un mec a montré ses tablettes. C’était très intéressant. C’était éblouissant, venez le voir.

 

Kopihesan

 

Venez voir le spectacle, tout est bien ! La danse est bien, la musique, la salle !

Bonjour Madame Bastos, ça fait plaisir d’avoir de vos nouvelles, l’école, la classe, et vos cours de théâtre me manquent. C’est dans ces moments là que je regrette de pas m’être investit davantage dans les matières. Je ne vous cache pas Madame qu’en temps normal c’est déjà compliqué, mais le faîte d’être indépendant, de ne pas être assisté, d’être sans repères, n’arrange pas les choses. Je vous promets que je vais essayer de rattraper mon retard je vais en tout cas faire de mon mieux.

 

Tout autour du centre ville d’Aubervilliers il y a lorsqu’on se situe au niveau de la mairie une foule de personnes attendant le premier bus qui arrive pour bondir dedans et si je vous ai parlé des bus c’est parce que je trouve ça impressionnant de voir autant de monde figé au centre ville comme si il y avait des manifestations tous les jours alors qu’ils sont là pour les transports. J’ai l’impression d’être devant un reportage sur les quais des gares à Bombay ou à New Delhi je vous ai aussi évoqué les commerces en pagaille et plus particulièrement le AS Chicken qui est de loin mon préféré car c’est un endroit où j’aime bien me retrouver avec mes amis mes sœurs les sandwichs sont bons le personnel est accueillant et pour finir je vous ai réservé le meilleur pour la fin qui est le studio 26. C’est une salle des fêtes à deux pas de la mairie alors je sais pas si c’est une coïncidence ou non ? Car avant même que j’habite dans cette commune, mes parents y avaient célébré leur mariage.